FANDOM


L'article Planche par Bob de Moor et Jacques Martin concerne le monde réel.

Fausse-planche

La planche encrée.

Une planche est réalisée en 1965 par Bob de Moor et Jacques Martin, dessinateurs aux Studios Hergé alors que Hergé était en vacances. Elle a été publiée dans le journal suisse L'Illustré, numéro de décembre 1965[1].

Histoire

Tintin, accompagné du capitaine Haddock et de Milou, est abord d'un avion de ligne prêt à décoller. Il sont observés par des gens à l'intérieur et à l'extérieur de l'avion qui communiquent grâce à leurs montres. L'avion décolle. Un hôtesse propose quelque chose au capitaine et celui-ci en demande deux. En attendant, le capitaine tombe brusquement en arrière en penchant involontairement son siège.

En coulisses

Deux versions du contexte de la création de cette planche : celle de Jacques Martin et celle de Philippe Goddin.

Version de Jacques Martin

JM-plus-planche

Jacques Martin et la planche.

«Durant la fin de l’été de 1965, Hergé étant en vacances, un journaliste suisse est arrivé un jour aux Studios Hergé afin – pensait-il – de prendre connaissance du nouvel album de Tintin ! En fait, il n’y avait absolument rien en préparation à ce moment-là.
Aussitôt l’idée d’un canular a germé et Bob de Moor et moi avons imaginé et réalisé, chez nous, cette planche en quelques jours…
J’ai d’abord inventé un petit scénario, composé la planche puis placé les personnages. A la suite de cela, j’ai passé la planche à Bob de Moor qui a exécuté les décors que j’avais esquissés. Et nous avons mis à l’encre, lui les décors et moi les personnages.
Lorsque le journaliste helvétique est revenu nous voir, nous lui avons présenté cette page comme étant la première d’un tout nouveau récit.  Enthousiaste, il l’a abondamment photographiée. L’article a été publié dans le magazine L’illustré de Lausanne, en décembre 1965, avec ce fameux document en vedette.
Précisons tout de même que ce journaliste manquait, à l’époque, un peu de rigueur puisque non seulement la planche reproduite n’était pas de la main de Hergé – pourtant annoncée comme telle – mais il s’est aussi amusé à créer de toute pièce une interview du père de Tintin, probablement à partir de compilations d’entretiens couplés avec des témoignages recueillis lors de son séjour aux studios.
 Lorsque Hergé a pris connaissance de ce fait quelques semaines plus tard – nous avions posé le magazine sur son bureau – il s’est enfermé dans sa pièce et s’est mis à hurler quelque chose comme : “Nom de Dieu !”… Puis, le silence, car il n’en a pas reparlé pendant un certain temps jusqu’au jour où il m’a demandé de lui céder ou de lui vendre cette planche.
A ce moment-là, je lui ai déclaré que je lui donnais gracieusement à condition de ne jamais la détruire. Il m’a répondu qu’il allait y réfléchir.  Quelques semaines plus tard, il est revenu avec sa proposition d’achat et j’ai maintenu la mienne. Alors nous en sommes restés là… »
- Jacques Martin, propos recueillis par Christophe Fumeux[1],[2]

Version de Philippe Goddin

51Wi9xJZTLL

La biographie Hergé, lignes de vie de 2007.

Dans son livre Hergé, lignes de vie, le biographe de Hergé Philippe Goddin décrit la situation différemment. Selon lui, Hergé était partit en vacances en Italie avec sa femme Fanny pour six semaines. Mais Casterman attend la nouvelle couverture de L'Île Noire pour fin août au plus tard. Baudoin van den Branden, le secrétaire particulier de Hergé aux Studios Hergé, propose de faire réaliser divers projets par les dessinateurs des Studios et de les envoyer à Hergé en vacances. Hergé reçu donc huit projets de couverture alors qu'il était en Sardaigne[1].

Certains membres des Studios ont donc pensé que Tintin pouvait vivre sans Hergé. Bob de Moor et Jacques Martin ont ainsi réalisé la fameuse planche souvent appelée par les fans la planche bidon. Ils l'ont laissé sur le bureau d'Hergé qui l'a découvert à son retour. Ce dernier, en colère, les aurait violemment réprimandé[1].

Vente

D'après Jacques Martin, Hergé essaya sans succès de lui racheter la planche[1]. Celle-ci fut vendue aux enchères pour 25 000 euros en octobre 2011[1].

Apparitions

Personnages

Références

  1. 1,0, 1,1, 1,2, 1,3, 1,4 et 1,5 L'article La fausse planche de Tintin : l'histoire d'une mauvaise blague sur Tintinomania (https://tintinomania.com/tintin-fausse-planche-herge)
  2. L'article Le gag de Bob et de Jacquot ! Vraiment un gag ce pastiche ? sur Tintin est vivant (https://www.naufrageur.com/a-bob-planche_bidon.htm)
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .